« Razzle-Dazzle, L’art contre-attaque ! », une exposition temporaire originale à la musée de la Marine, Brest

Dans le cadre du Centenaire 14-18, et à la suite des commémorations de l’arrivée des Sammies, les soldats américains de l’AEF qui ont été plus d’un million à transiter par Brest, le musée de la marine propose une exposition temporaire originale, nommée « Razzle-Dazzle, L’art contre-attaque ! ». Sous cet intitulé énigmatique, est présenté au public un aspect particulièrement méconnu de la Première guerre mondiale, le camouflage naval.

Face à la guerre sous-marine pratiquée par l’Allemagne – l’exemple du Lusitania, coulé en mai 1915 par le U-20 est bien connu – les Alliés ont d’abord répliqué par l’organisation de convois et l’utilisation de ballons et d’hydravions. Toutefois, une autre réponse, plus surprenante, fut également apportée : la mise au point d’extravagantes peintures de camouflage, nommées dazzle paintings au Royaume Uni, razzle-dazzle aux Etats-Unis. Basées sur les principes des illusions d’optique, ces peintures ne cherchent pas à cacher le bateau mais plutôt à en perturber la perception, distance, vitesse et cap.  L’exposition du musée de la marine retrace la genèse du camouflage razzle-dazzle et sa mise en application ; il est bien sûr replacé dans le contexte plus général de la Grande guerre, mais également dans celui de l’histoire de l’art. En effet, c’est ce qui fait son originalité, le razzle-dazzle est intimement lié aux mouvements artistiques d’avant-garde du début du XXe siècle, le cubisme de Braque et Picasso, le vorticisme ou le futurisme…, les belligérants mobilisant des artistes pour leurs sections de camouflage.

Au musée de la marine, ce thème est apparu particulièrement propice à une exploitation pédagogique croisée, pluridisciplinaire et deux établissements scolaires y ont été associés. Des élèves de la filière bois du lycée de l’Elorn à Landerneau ont réalisé en marqueterie des portraits du remorqueur Abeille Bourbon camouflé à la manière razzle-dazzle, véritables œuvres d’art exposées au musée. Quant au lycée Dupuy-de-Lôme de Brest, il a été intégré dans un partenariat incluant, outre le musée de la marine, les artistes plasticiens du collectif XYZ. 300 lycéens (CAP, bac pro peinture, bac pro services à la personne…) ont ainsi découvert les métiers du musée et participé à la réalisation de la scénographie de l’exposition. Ils ont réalisé deux fresques, une dans leur établissement et l’autre au musée, un dispositif de médiation sonore, une bande dessinée et deux sculptures.

Ce magnifique travail, qui a permis de faire vivre l’exposition « hors les murs », a suscité un véritable engagement citoyen des lycéens. Il a été récompensé par le 1er prix national du « Concours de l’audace artistique et culturelle » décerné par la fondation culture et diversité. Les élèves et une délégation du personnel ont été reçus à Matignon où le Premier Ministre leur a remis leur prix vendredi 29 juin. Encore bravo à eux !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s