Visite du Polder du 09/07/2018

IFM Bretagne Occidentale: visite du chantier du Polder de Brest du 09/07/2018 organisée par les services du Conseil régional de Bretagne, en lien avec le Conseil de Développement et la CCI

Photos: Alain Gastrin

 

 

Publicités

Appel à projets de recherche participative « CO3. Co-Construction des Connaissances »

L’ADEME, la Fondation de France, Agropolis Fondation et la fondation Charles Léopold Mayer – FPH créent en 2018 un dispositif novateur de soutien à la recherche participative. Dans ce cadre, ces quatre structures (*) ont le plaisir de vous annoncer le lancement conjoint de l’appel à projets de recherche participative « CO3. Co-Construction des Connaissances ».

Cet appel à projets de recherche participative s’adresse aux chercheurs et organisations de la société civile qui souhaitent s’engager ensemble dans un processus de co-construction des connaissances favorisant la transition écologique, énergétique et solidaire.

La description du dispositif, les modalités de soutien et les critères de sélection sont accessibles sur la plateforme DEMATISS de l’ADEME où vous trouverez également le formulaire de candidature à télécharger : https://appelsaprojets.ademe.fr/aap/CO32018-67#resultats

La date limite de dépôt des dossiers de candidature est fixée au 12 septembre 2018 16h.

N’hésitez pas à diffuser cette information dans vos réseaux.

Pour toute demande de renseignements, merci d’envoyer un message à l’adresse aprp.co3@ademe.fr.

(*) La Région Bretagne n’est pas actuellement membre du dispositif. Les projets présentant un ancrage en Bretagne (implantation des partenaires du projet ou territoires de déploiement) seront cependant susceptibles de lui être transmis par les organisateurs de l’appel à projets pour information et accompagnement éventuel.

« Marine nationale. « Le port de Brest va changer de visage ! » »

« Marine nationale. « Le port de Brest va changer de visage ! » »

« Restitution du fond de la Penfeld, vente du Cercle naval, sécurité de l’Ile Longue… Dans une interview exclusive au Télégramme, le chef d’état-major de la Marine, l’amiral Christophe Prazuck, évoque ces sujets, et l’avenir du « pôle d’excellence brestois ». »

En savoir plus: Le Télégramme du 06/07/2018 

« Razzle-Dazzle, L’art contre-attaque ! », une exposition temporaire originale à la musée de la Marine, Brest

Dans le cadre du Centenaire 14-18, et à la suite des commémorations de l’arrivée des Sammies, les soldats américains de l’AEF qui ont été plus d’un million à transiter par Brest, le musée de la marine propose une exposition temporaire originale, nommée « Razzle-Dazzle, L’art contre-attaque ! ». Sous cet intitulé énigmatique, est présenté au public un aspect particulièrement méconnu de la Première guerre mondiale, le camouflage naval.

Face à la guerre sous-marine pratiquée par l’Allemagne – l’exemple du Lusitania, coulé en mai 1915 par le U-20 est bien connu – les Alliés ont d’abord répliqué par l’organisation de convois et l’utilisation de ballons et d’hydravions. Toutefois, une autre réponse, plus surprenante, fut également apportée : la mise au point d’extravagantes peintures de camouflage, nommées dazzle paintings au Royaume Uni, razzle-dazzle aux Etats-Unis. Basées sur les principes des illusions d’optique, ces peintures ne cherchent pas à cacher le bateau mais plutôt à en perturber la perception, distance, vitesse et cap.  L’exposition du musée de la marine retrace la genèse du camouflage razzle-dazzle et sa mise en application ; il est bien sûr replacé dans le contexte plus général de la Grande guerre, mais également dans celui de l’histoire de l’art. En effet, c’est ce qui fait son originalité, le razzle-dazzle est intimement lié aux mouvements artistiques d’avant-garde du début du XXe siècle, le cubisme de Braque et Picasso, le vorticisme ou le futurisme…, les belligérants mobilisant des artistes pour leurs sections de camouflage.

Au musée de la marine, ce thème est apparu particulièrement propice à une exploitation pédagogique croisée, pluridisciplinaire et deux établissements scolaires y ont été associés. Des élèves de la filière bois du lycée de l’Elorn à Landerneau ont réalisé en marqueterie des portraits du remorqueur Abeille Bourbon camouflé à la manière razzle-dazzle, véritables œuvres d’art exposées au musée. Quant au lycée Dupuy-de-Lôme de Brest, il a été intégré dans un partenariat incluant, outre le musée de la marine, les artistes plasticiens du collectif XYZ. 300 lycéens (CAP, bac pro peinture, bac pro services à la personne…) ont ainsi découvert les métiers du musée et participé à la réalisation de la scénographie de l’exposition. Ils ont réalisé deux fresques, une dans leur établissement et l’autre au musée, un dispositif de médiation sonore, une bande dessinée et deux sculptures.

Ce magnifique travail, qui a permis de faire vivre l’exposition « hors les murs », a suscité un véritable engagement citoyen des lycéens. Il a été récompensé par le 1er prix national du « Concours de l’audace artistique et culturelle » décerné par la fondation culture et diversité. Les élèves et une délégation du personnel ont été reçus à Matignon où le Premier Ministre leur a remis leur prix vendredi 29 juin. Encore bravo à eux !

Rencontres Internationales du Patrimoine Maritime et Fluvial – 1 et 2 octobre – Saint-Malo

« La Région Bretagne a choisi 2018, « Année européenne du patrimoine culturel», pour organiser, les 1er et 2 octobre, les Rencontres internationales du patrimoine maritime et littoral.

Deux journées de conférence et tables rondes, de temps de partage et de rencontre au Palais du Grand Large de Saint-Malo ».

« Consultez la lettre d’information n°1″.

« Ocean Hackathon, 3ème édition »

 

 image_OH1

La mer vous donne des idées ?

Tentez l’aventure Ocean Hackathon 3ème édition

Déposez votre défi !

Ocean Hackathon, c’est une aventure conviviale, collaborative, enrichissante et studieuse de 48h à la pointe de la Bretagne.

Ocean Hackathon, ce sont des données numériques variées liées à la mer, des coachs pour vous aider en continu, et des équipiers experts, sympathiques et passionnés.

Déposez votre défi et contribuez ainsi à cet événement riche de découvertes, de partages et de connaissances.

Ocean Hackathon, c’est pour vous l’occasion de :

  • Donner un coup d’accélérateur à un projet de développement d’un produit ou service
  • Répondre à un besoin en tant qu’usagers de la mer
  • Mieux faire connaitre la mer comme bien commun de l’humanité
  • Déblayer un concept innovant, un projet fou
  • Rechercher des expertises ou un nouveau regard sur un projet existant
Déposez votre défi

Qui peut déposer un défi ?

Personnes physiques et des entités morales, comme autant de regards différents sur la mer.

Pas besoin d’être un expert du traitement de la donnée pour déposer un défi ! L’équipe qui travaillera à vos côtés apportera si besoin ces compétences.

Dans quels domaines ?

Océanographie, aquaculture, pêche, positionnement en mer, sécurité maritime, nautisme, tourisme, énergies marines, transport, environnement, médiation et pédagogie, art et design…

Comment déposer un défi ?

Très simplement via le site web http://www.ocean-hackathon.fr

Date limite : 30 juin 2018

Ocean Hackathon se tiendra non-stop du vendredi 5 au dimanche 7 octobre 2018, à l’ENSTA Bretagne

Croisant mer, recherche et entrepreneuriat, Ocean Hackathon a tout naturellement trouvé une terre d’accueil à l’ENSTA Bretagne, campus brestois très largement tourné vers l’innovation maritime. L’école d’ingénieurs, qui rassemble un vaste centre de recherche et un incubateur, partage les valeurs impulsées par Ocean Hackathon : stimuler la créativité, le partage, les nouvelles technologies et l’entrepreneuriat pour donner naissance à des projets à la fois originaux, ambitieux et porteurs de sens, qui valorisent les gigantesques volumes de données sur la mer, mis à disposition par la communauté scientifique du Campus mondial de la mer.

Contact :

Juliette Rimetz-Planchon, Technopôle Brest-Iroise/Campus mondial de la mer

juliette.rimetz@tech-brest-iroise.fr | 02 98 05 63 19

image_OH2

Si vous ne souhaitez plus recevoir cette liste de diffusion, cliquez ici pour vous désinscrire

PRESENTATION DE L’ALBUM DE FELIX MARANT-BOISSAUVEUR,  Album breton JEUDI 14 JUIN 2018 (17h30) au SERVICE HISTORIQUE DE LA DEFENSE – BREST –

La découverte par un passionné de l’album de Félix Marrrant-Boissauveur sur la Bretagne a permis par l’édition d’un superbe ouvrage aux Presses universitaires de Rennes de faire connaître cette collection exceptionnelle de peintures et de dessins sur la Bretagne sous la Monarchie de Juillet, celle dont parlent  aussi Flaubert et Maxime dans « par les champs et par les grèves ».

Analysé par une équipe d’auteurs sous la direction de Philippe Guigon et Denise Delouche, ce « beau livre » plaira à tous les amateurs de la Bretagne dont il étudie aussi bien les monuments que les espaces urbains et ruraux ou encore les costumes, à la manière d’un Lalaisse.

AFFICHE FMB – V2 – – 14 JUIN 2018

Contributeurs : Alain Boulaire, Anna Corkhill, René Estienne, Yann Guesdon

Propriétaire de l’album original :  Francis Cabon